Photo Gallery

Menu di livello

Home > Storytelling >Moyen-Âge et Renaissance

Dante Alighieri (1265 - 1321)

  • Dante's area (Dante's Tomb and Quadrarco di Braccioforte)

    Dante's area (Dante's Tomb and Quadrarco di Braccioforte)

  • Detail of the dome of Dante's Tomb

    Detail of the dome of Dante's Tomb

  • Dante's Tomb

    Dante's Tomb

  • Basilica of San Francesco

    Basilica of San Francesco

  • Basilica of San Francesco

    Basilica of San Francesco

  • Basilica of San Francesco (crypt)

    Basilica of San Francesco (crypt)

  • Carlo Wostry, "Dante's Funeral", 1921. Dante Museum

    Carlo Wostry, "Dante's Funeral", 1921. Dante Museum

  • Dante's bust. Dante Museum

    Dante's bust. Dante Museum

  • Dante Museum - Library

    Dante Museum - Library

  • Dante Alighieri, Purgatorio. Illustrated by Amos Nattini. Dante Museum

    Dante Alighieri, Purgatorio. Illustrated by Amos Nattini. Dante Museum

  • The Divine Comedy. Library of Centro Dantesco

    The Divine Comedy. Library of Centro Dantesco

  • The Divine Comedy. Library of Centro Dantesco

    The Divine Comedy. Library of Centro Dantesco

  • Old Franciscan Cloisters

    Old Franciscan Cloisters

  • Old Franciscan Cloisters

    Old Franciscan Cloisters

  • Dante Museum

    Dante Museum

  • Classense Library

    Classense Library

  • House of Francesca (via Zagarelli alle Mura)

    House of Francesca (via Zagarelli alle Mura)

  • Scarabigoli House

    Scarabigoli House

  • Pinewood of Classe

    Pinewood of Classe

  • Dante Alighieri

    Dante Alighieri

Ravenne est apparue à Dante comme étant le lieu le plus adapté pour terminer la Divine Comédie. À son arrivée en ville, probablement en 1318, il trouva refuge auprès de la Cour de Guido Novello da Polenta, seigneur de la ville et homme aux vastes intérêts culturels. À Ravenne, le poète s'est immergé dans un lieu de sérénité, idéal pour mettre le point final à sa rédaction du Paradis : en effet, l'évocation de la ville dans la Comédie est toujours connotée par une tranquillité et par une quiétude difuses. À Ravenne, Dante fut aussitôt l'objet d'une grande dévotion qui, à sa mort, survenue en septembre 1321, se transforma en un véritable culte.

Aujourd'hui, la ville perpétue la mémoire du Grand Poète avec son riche programme d'échanges, lectures, expositions et concerts du "Settembre Dantesco" et elle en conserve son héritage et ses souvenirs dans le Musée de Dante. Avec la Tombe de Dante, le "Quadrarco di Braccioforte" et la Basilique de San Francesco, le musée fait partie de la "Zone du Silence", zone qui renferme les lieux se référant à Dante à Ravenne.

 

 

Francesca Da Polenta
Enfer, Chant V, 97-99
La terre où je naquis de la mer est voisine,
De la mer azurée où le Pô s'achemine
Pour y trouver la paix avec ses affluents


Ravenne
Enfer Chant XXVII, 40-42
Comme depuis longtemps Ravenne est gouvernée,
L'aigle de Polenta la couve emprisonnée
Et jusqu'à Cervia pousse un fatal essor.


Les familles nobles de Ravenne
Purgatoire XIV, 107-108
La maison Traversara et les Anastagi
(et l’une et l’autre race est déshéritée)


Le "lito di Chiassi"
Purgatoire, XXVIII, 1-21
Dans mon désir de voir au-dedans et dehors
la divine forêt épaisse et frissonnante
qui rendait à mes yeux plus doux le jour nouveau,

sans perdre plus de temps, je partis de ce bord,
pénétrant lentement dans la belle campagne
dont le sol répandait de partout des senteurs.

Une brise légère et qui jamais ne change
venait me caresser sans cesse le visage
d’un souffle encor plus doux que le plus doux zéphyr.

Les feuilles, sous le vent, frissonnaient doucement
et d’un seul mouvement se penchaient du côté
où l’ombre du mont saint se projette d’abord,

sans ployer pour autant ou subir de secousse,
en sorte que du haut des branches, les oiseaux
pouvaient continuer leur office et leurs jeux,

recevant, au contraire, au sein de leur feuillage,
d’où venaient leurs gais chants, les premières haleines
qui servaient de bourdon à leur propre concert,

pareil au bruissement qui court de branche en branche
sur les bords de Chiassi, le long de la pinède,
lorsque Éole a lâché la bride au Sirocco.


César
Le Paradis, Chant VI, 52-63
Sous lui, tout jeunes, triomphèrent
Scipion et Pompée, et, à cette colline
au-dessus de laquelle tu naquis, il parut amer.

Puis, près du temps où le ciel voulut
que le monde jouit d’une sérénité pareille à la sienne
César, par la volonté de Rome le prit

et ce qu’il lit du Var au Rhin,
le virent l’Isère et l’Éra, et le virent la Seine
et toutes les vallées par lesquelles le Rhône se remplit.

Ce qu’il lit après qu’il fut sorti de Ravenne
et qu’il eut passé le Rubicon, fut d’un tel vol
que ne le suivrait ni langue ni plume.


San Pier Damiano
Le Paradis, Chant XXI, 106-126
"Entre les deux rivages d’Italie,
et non loin de ta patrie, s’élèvent des rochers,
si hauts, que les tonnerres roulent beaucoup plus bas

ils forment une bosse appelée Catria,
au-dessus de laquelle est un ermitage,
consacré d’ordinaire au culte divin".

Ainsi recommença-t-il à me parler une troisième fois ;
puis, continuant, il dit : « Là,
dans le service de Dieu je me tins si ferme,

qu’avec des aliments assaisonnés seulement du suc de l’olive,
doucement je passais et les chaleurs et les gelées,
me rassasiant de pensers contemplatifs.

Ce cloître avait coutume de produire pour ces cieux
une fertile moisson ; et il est maintenant devenu si stérile,
qu’il convient que bientôt cela soit révélé.

En ce lieu je fus Pierre Damien ;
et Pierre Peccator était dans la maison
de Notre-Dame, sur le rivage adriatique.

Peu de vie mortelle il me restait,
quand je fus appelé et tiré à ce chapeau,
qui seulement de mal en pis se transmet.

 

Dante Alighieri, La Divine Comédie selon l'ancien recueil, confié à Giorgio Petrocchi. Milan : Mondadori, 1966-1967.