Photo Gallery

Menu di livello

Home >Ville d'art > L'histoire de Ravenne > Les dominations

Les dominations

Depuis 1441, Ravenne est passée sous la domination de la République de Venise, qui adopta une administration efficace et une politique financière qui a remis à flot l'économie de la ville en peu d'année. Les murs ont été reconstruit et une nouvelle forteresse pour défendre le centre urbain fut édifiée : la Rocca Brancaleone.

À la suite des événements complexes de guerres diplomatiques qui ont caractérisées le début du XVI siècle, la ville est passée définitivement sous le contrôle de l'Église. Ce fut dans ce contexte que se déroula la célèbre bataille de Ravenne : la plus grande et la plus cruelle des rencontres de l'ère Moderne qui, aux environs de Pâques en 1512, se sont affrontés les Français et les Espagnols (alliés des Italiens) pour se conclure sur la défaite papale et le saccage de la ville par les Français.

Malgré la défaite, avec des hauts et des bas, la ville resta aux mains de l'Église jusqu'en 1859. Durant cette période, Ravenne a vécu de troubles périodes de guerre civile au niveau local mais aussi des moments de contrôles temporaires avec les Français, les Autrichiens et les Anglais en finissant par l'arrivée de Napoléon. Au cours de ces siècles, la chose la plus importante reste sans nul doute la restructuration hydraulique de tout le territoire : une intervention qui tendait à substituer ce qui a été imposé et voulu par la seignerie des Polentani, qui s'est montré en réalité inefficace contre les inondations qu'avaient subi la ville.

Au XIX siècle enfin, Ravenne a participé au Risorgimento et dans ce contexte la procédure difficile, par laquelle en 1849 les patriotes de Ravenne ont sauvé le fugitif Giuseppe Garibaldi de la capture des Autrichiens, est vraiment digne d'intérêt.

Page web éditée par la Rédaction locale

E-mail de la Rédaction : turismo@comune.ravenna.it

Date de dernière modification : 11/04/2017

Recapiti

Naviga nei documenti della stessa sezione