Photo Gallery

Menu di livello

Home >Ville d'art > L'histoire de Ravenne

Histoire

Menu sottovoci

Ravenne est une ville d'art et de culture, mais aussi la ville de la mosaïque. Il y a 1600 ans, la commune fut par trois fois capitale : Tout d'abord sous l'Empire Romain d'Occident, en passant par le règne de Théodoric, roi des Goths, et pour finir, durant l'Empire Byzantin en Europe. La magnifiscence de cette période a laissé en héritage divers monuments : huit édifices, choisis parmi d'innombrables témoignages historiques, ont été en effet nommés au patrimoine de l'Humanité de l'Unesco.

L'art de la mosaïque est un savoir ancien qui survit encore aujourd'hui dans les écoles et les ateliers. Cet art n'est pas né à Ravenne mais y a atteint l'apogée de son expressivité, donnant naissance à l'iconographie chrétienne, un mélange de symbolique et de réalisme d'influence romaine et byzantine.

Beauté des mosaïques, mais pas seulement : à Ravenne, en voyageant de l'ère Romane à Gothique, il est possible de se balader entre les tours des campaniles et les cloîtres des monastères. Des fresques gothiques de Santa Chiara jusqu'au Barocco des absides de Saint-Apollinaire-le-Neuf, des témoignages du dernier refuge de Dante Alighieri jusqu'aux Palais qui comportent les armoiries de Lord Byron.

Aujourd'hui, les personnes qui visitent cette ville en tombent amoureuses, tout comme cela est arrivé par le passé à Boccaccio, qui y a rédigé l'un de ses plus beaux contes, à Gustav Klimt qui s'est manifestement inspiré de cet art, mais aussi à Hermann Hesse qui lui a dédié quelques vers lorsqu'il est venu la visiter.

Ravenne est non seulement Romane, Gothique, Byzantine, mais aussi médiévale, vénitienne et enfin contemporaine, civilisée et accueillante, riche d'évènements culturels et de manifestations ayant un prestige international qui font d'elle une ville qui se projette vers le futur.